vendredi 8 mai 2015

Exhortation Rohatsu 2014, 3ème soir


Lundi 3ème soir
« Je ne sais pas depuis quand la pratique de rohatsu est instaurée ? Je n’ai jamais entendu parler qu’en Chine cette pratique existait. Il se pourrait bien que chaque sesshin était un rohatsu. Toujours est-il qu’au Japon il a lieu dans la plupart des monastères du 1er au 8 décembre.
Pourquoi toute cette rigueur, cette austérité ? Peut-être, sûrement, parce qu’il y en a qui sont pressés d’aller à l’essentiel. Pour déstabiliser tout ce à quoi on croit et remettre en question ses propres certitudes. Si on a mis en place un petit zazen pépère quotidien, on n’ira pas bouleverser grand-chose en soi. Là, avec rohatsu, ça nous oblige à faire sauter une à une les amarres fragiles auxquelles on s’accroche. Ça, c’est rohatsu : Pratiquer intensivement et rompre les amarres. Et ça sert à se projeter directement dans le Vide. » 

Commentaires de l’exhortation du lundi, 3ème  soir : 
Le 8 décembre est l’anniversaire de l’Illumination du Bouddha. Il y a un peu plus de 2500 ans, cet individu génial enseignait comment aller au-delà de la pensée, comment aller au plus profond de soi. Au même moment en Grèce, les philosophes, avec peut-être Héraclite en tête, mais surtout Socrate, nous enseignaient à structurer la pensée, à développer « la raison ». Etonnant, non ? L’Asie : Dépasser la pensée. L’Occident : Mise en jeu de la raison. C’est peut-être un peu simpliste ce que j’énonce, mais comme je suis, tout le monde le sait, quelqu’un de simple je ne peux qu’avancer des choses simples. C’est donc tout naturellement vers le Bouddhisme-Zen que je me suis dirigé et qui m’a tout apporté : Le Vide. C’est quelque chose, non ? La pratique du Zen m’a permis de sortir d’un insignifiant quotidien. C’est en le pratiquant que j’ai creusé ma profondeur.

Il se peut que vous n’en soyez pas conscient mais il y a une différence importante entre une séance de zazen bien tranquille chez soi dans son petit coin sur son petit coussin bien rembourré, important certes, et une séance de zazen effectuée en groupe. Avec le groupe l’énergie des autres ajoutée à la sienne change la qualité de son zazen. Ça ne veut pas dire qu’on pensera moins. Les pensées encombrantes, inutiles, travaillent jour et nuit, elles sont incoercibles. Ça veut dire que son zazen sera de « meilleure qualité ». Depuis le début de l’année des Zendo se sont créés dans trois grandes villes en France : Paris, Lyon, Marseille. Je pense qu’il est important de « nourrir » par sa présence les séances de zazen organisées. Elles sont importantes pour sa propre évolution dans la réalisation de soi et en même temps elles aident les autres à y parvenir. Il y a de la compassion là-dedans.

Taïkan Jyoji

20 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Platon ou Les Rivages de l'État Réel
      http://dlerosier.blogspot.fr/

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  6. Il y a tant de gens qui écrivent parce qu'ils ont des choses à dire.
    Qu'il est bon de lire ceux qui n'ont rien à dire.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  13. Ah ! bien voilà ! Maintenant, quand on clique sur le lien rouge dans la colonne de gauche (ou sur le lien bleu dans le profil) apparaît le site de la Falaise Verte...merveilleux ! Tout arrive à qui sait s'asseoir...:-)
    ....
    Un régal le tome 3 "un jour une vie" que je découvre des derniers jours ; exactement ce qu'il faut pour "entendre", s'agacer ;) se réjouir, rire...et continuer zazen...suis plus très jeune, moi aussi je dois ruser avec les genoux...mais bon, quelle chance ! ce coussin volant ;)
    Gratitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En août un oisillon, les yeux à peine ouverts, entonne une chanson : maman zen, papa Jyoji, sangha jolie. Il en oublie le bâton à s’essuyer le bran. Un petit coup sur son bec !
      En octobre une vieille femme en latex jouit des douleurs de la posture. Septième ciel !
      Je retourne m’assoir sur mon banc de dhyana ; la neige arrive !

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Ce blog est ouvert à tous les vents !!!

      Supprimer
  14. Arthur Schopenhauer : (Affirmation et négation de la volonté - Éd : Au choix)
    « Nous le reconnaissons franchement :
    - Ce qui subsiste après la totale abolition de la volonté est certainement néant pour tous ceux qui sont encore remplis de volonté.
    Mais à l’inverse, pour ceux chez qui la volonté s’est convertie et niée, c’est notre monde si réel avec tous ses soleils et avec toutes ses voies lactées qui est - Néant. »

    RépondreSupprimer

© Taïkan Jyoji 2011